Accueil Editions R&N Miguel Espinosa “Asklépios, le dernier grec”

Miguel Espinosa “Asklépios, le dernier grec”

22,90

Produit disponible
Frais de port à 2 euros quelle que soit la destination du colis
Emballage soigné et renforcé ✓

Rupture de stock

Catégories : , Étiquette :

Description

Lyrique, poétique, philosophique, une œuvre littéraire inédite en français de tout premier plan, dans la lignée d’Hölderlin ou d’Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche.

Récit lyrique et philosophique d’une grande profondeur et d’une grande beauté, dans le sillage de l’Hyperion d’Hölderlin, Asklépios est une excellente porte d’entrée dans l’œuvre de Miguel Espinosa. Il y met en scène un être dont le destin est celui d’un Grec classique né par erreur dans le monde moderne. Tout entier tourné vers le Vrai, le Bon et le Bien, Asklépios traverse l’existence, de la naissance à la mort, de la découverte de l’amour à la découverte de soi, dans un style dense mais limpide, d’une solaire mélancolie.
Miguel Espinosa mit beaucoup de lui-même dans ce texte qui n’est ni une confession, ni un jeu littéraire, ni une fuite idéaliste hors du temps – mais une recherche assoiffée de soi-même, vertigineuse et vraie. En quelques lignes, il nous arrache au temps pour nous plonger dans l’intemporel, et enfin nous le restitue dans une forme plus pure ; comme toutes les grande œuvres.

Auteur secret, complexe et solitaire d’une œuvre protéiforme, à la croisée entre la poésie, la philosophie et le récit littéraire, Miguel Espinosa (1926-1982) est l’un des grands auteurs espagnols de la deuxième moitié du XXe siècle.

 

L’AUTEUR

Encore quasiment inconnu du public français, Miguel Espinosa (1926-1982) est l’un des plus beaux écrivains que la culture espagnole ait offert à la littérature mondiale. Son œuvre confidentielle, pour la plus grande part éditée de manière posthume (l’auteur étant resté en marge de la vie intellectuelle « normale » de son pays), complexe et fabuleusement originale, empruntant aussi bien à Rabelais, Gracian ou Swift qu’au modernisme régénérateur d’un James Joyce, ravira les lecteurs en quête d’une prose rare, baroque et philosophique, intemporelle et profonde. S’articulant autour du mythique, génial et monstrueux École de mandarins (1974), uchronie quichottesque d’une ambition littéraire époustouflante, le reste de son œuvre comprend notamment un roman dramatique épistolaire (Tríbada, 1987) un roman satirique (La fea burguesía, 2006) et le récit philosophique et poétique Asklépios, ouvertement inspiré par Hölderlin et qui n’a pas à rougir de son modèle. Une part importante de ses écrits sont en cours de « découverte » et ne sont toujours pas publiés en Espagne.

> Lire un extrait de l’ouvrage

 

Miguel Espinosa, Librairie L'inactuelle

Informations complémentaires

Titre

Asklépios, le dernier grec

Titre original

Asklepios, el último griego

Auteur

Miguel Espinosa

Traduction

Antonio Werli

Editeur

R&N éditions

Collection

Les Chartreuses

ISBN

979-10-96562-06-00

Nbre de pages

172

Date de parution

15 décembre 2016

Dimensions

21 x 0,1 x 12 cm

Prix TTC

22,90 euros

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Miguel Espinosa “Asklépios, le dernier grec””

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :